Prévention du risque chimique dans les garages automobiles

Les salariés du secteur du commerce et de la réparation automobile sont parmi ceux qui sont les plus exposés aux agents cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR). Selon l’enquête SUMER 2010, 66% d’entre eux seraient concernés par l’exposition à ce risque contre 13% en moyenne tous secteurs confondus. Le document de la Direccte Nord Pas de Calais dresse un tableau très complet des maladies professionnelles qui touchent fréquemment les mécaniciens et détaille les sources d’exposition au risque chimique. Principalement en cause, les huiles usagées, les fumées d’échappement des véhicules en particulier diesel, l’amiante et les fibres céramiques réfractaires notamment en cas d’intervention sur des véhicules anciens, les carburants et les pneus.
La pénétration des substances toxiques peut se faire par voie cutanée ou respiratoire.

Le guide de prévention du risque chimique indique les principales mesures de prévention organisationnelle et individuelle qui peuvent être mises en œuvre, parmi lesquelles : le port de gants; des mesures d’hygiène : lavage des mains, utilisation de chiffons propres; l’installation d’extracteurs de gaz; la ventilation des zones de stockage de pneus; la location de fontaines de dégraissage. 

Source : http://www.nord-pas-de-calais.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/La_sante_au_travail_Entretien_et_reparation_de_vehicules_-_constats_et_actions_de_prevention_face_au_risque_chimique.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives