Belgique : une étude des accidents du travail montre les lacunes de la prévention et de l’inspection

Les apparences sont trompeuses, telle pourrait être en synthèse la conclusion d’une étude de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC) sur les accidents du travail en Belgique. Les statistiques officielles indiquent une diminution régulière du nombre et de la fréquence de ces accidents. Cela ne signifie pourtant pas que la prévention se soit forcément améliorée. En effet, on assiste à une augmentation du nombre des accidents graves qui impliquent un handicap permanent pour les victimes. En 2009, 15.891 personnes sont restées handicapées à vie à la suite d’un accident du travail en Belgique. Ce chiffre ne concerne que le secteur privé. L’étude montre que le risque d’accident grave a augmenté pour les ouvriers au cours de ces trente dernières années. En 2009, il y a eu 9,3 accidents graves ou mortels pour 1000 ouvriers contre 7 pour 1000 en 1980. L’étude souligne l’état critique de l’inspection du travail en Belgique. Malgré les promesses des différents gouvernements, le nombre d’inspecteurs a diminué au cours de ces vingt dernières années alors que les tâches de l’inspection sont plus nombreuses et plus complexes. Chaque inspecteur devrait assurer en moyenne la surveillance de plus de 2000 entreprises avec un total de plus de 30.000 travailleurs. En 2009, il n’y a eu que 79 amendes payées à la suite d’une violation de la législation sur la sécurité au travail alors qu’on a dénombré 127 accidents mortels et près de 16.000 accidents graves qui ont mutilé à vie un travailleur.

Source : http://hesa.etui-rehs.org/uk/newsevents/files/738_Synd-110425.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives