Eurofound - Annual activity report 2016

This is the Consolidated annual activity report of the Authorising Officer for the year 2016. The report describes Eurofound's activities, particularly its research, information and communication programmes and policy achievements, in relation to the objectives set in the Work Programme 2016. A chapter is dedicated to the management and external evaluation control systems and assessment of their effectiveness. A presentation of Eurofound's research findings and how they are embedded in the current policy context is also provided in Living and working in Europe 2016, Eurofound's yearbook - see Related content.

Source: https://www.eurofound.europa.eu/publications/annual-report/2017/consolidated-annual-activity-report-of-the-authorising-officer-for-the-year-2016

Rapport annuel 2016 de l'EU-OSHA

L'année 2016 a été une année importante pour l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) au regard de la diffusion des messages émanant de plusieurs projets phares. Parmi ces projets figurent la deuxième édition de l'Enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents (ESENER-2) et un vaste projet réalisé à la demande du Parlement européen intitulé «Travailler dans des conditions plus sûres et plus saines à tout âge — santé et sécurité au travail dans le contexte du vieillissement de la main-d'oeuvre».
La campagne «Lieux de travail sains» 2016-2017 a remporté un vif succès au cours de l'année et a permis la publication d'un guide électronique convivial ainsi que le lancement d'un outil de visualisation des données. Tous ces accomplissements ont pu être réalisés grâce au travail sans relâche et à l'engagement du personnel de l'EU-OSHA ainsi qu'au soutien considérable de nos points focaux nationaux et de nos partenaires de campagne.

Source: https://osha.europa.eu/fr/tools-and-publications/publications/annual-report-2016/view

Pour une prévention durable des TMS en entreprise

Maladies professionnelles reconnues les plus fréquentes, les troubles musculosquelettiques (TMS) ont augmenté de 60% depuis 2003 dans la population active. De multiples causes sont en jeu, liées au poste de travail et à son environnement, à l'organisation du travail ainsi qu'au climat social dans l'entreprise. De ce fait, elles imposent de mettre en place une démarche globale d'évaluation et de prévention des risques, en privilégiant la prévention à la source et en favorisant le maintien dans l'emploi. Ce dossier dresse un état des lieux des connaissances et présente les nouveautés en termes de prévention sur l'une des questions les plus préoccupantes en santé au travail.

Source: http://www.hst.fr/dms/hst/data/articles/HST/TI-DO-16/do16.pdf

Exoskeletons in Construction

Will they reduce or create hazards?
Wearable exoskeleton devices can reduce some of the mechanical stress of manual labor. These wearable machines can be powered by electricity or by human motion, and they can be as large as a space suit or as small as a glove. They are used to amplify or transform worker movements, improve biomechanics and efficiency, and are increasingly prevalent in the public and private sectors. NIOSH published its first blog on this topic in 2016.  As these devices are deployed more widely in the workplace, sound research is required to assess potential dangers and benefits of this new technology.
Construction is a physically demanding, labor-intensive industry with heavy manual material handling and awkward work postures. Musculoskeletal disorders (MSDs) are a leading cause of injury among construction workers, with overexertion in lifting causing over one-third of these injuries. The rate of work-related musculoskeletal disorders in construction is 16% higher than in all industries combined. Since back injuries are the most prevalent work-related musculoskeletal disorders in construction, and shoulder and other joint injuries are also major causes of injury, exoskeletons present an attractive possibility.

Source: https://blogs.cdc.gov/niosh-science-blog/2017/06/15/exoskeletons-in-construction/

L’hôtellerie - Un secteur en peine, mais les solutions existent

L'hôtellerie en France, c'est plus de 21 000 établissements dans lesquels travaillent 187 000 salariés. « Avec 215 jours d'arrêts par maladie professionnelle et l'attribution d'une incapacité dans 40 % des cas, les salariés de l'hôtellerie sont particulièrement exposés à un risque de désinsertion professionnelle », souligne Christophe Ballue, contrôleur de sécurité à la Cramif. Au total, plus de 520 000 journées de travail ont été perdues en 2015 à la suite de maladies professionnelles ou d'accidents du travail. Une difficulté pour l'employeur qui vient s'ajouter à celles du recrutement et de la fidélisation des salariés. Après plusieurs mois difficiles, ce secteur, durement touché par les attentats, semble en phase de récupération, avec un nombre de nuitées en augmentation au dernier trimestre 2016.
Les troubles musculosquelettiques (TMS) constituent un risque majeur dans le secteur : en particulier pour les femmes et les valets de chambre, les équipiers, les bagagistes qui sont des postes avec de nombreuses manutentions, des gestes répétitifs et des postures contraignantes. Un risque qui est amplifié par le vieillissement de la population des salariés. « Les TMS sont la première cause d'absentéisme et de maladies professionnelles. À côté de ce risque principal, d'autres sont à prendre en compte, que l'on retrouve dans les petits comme les grands hôtels, soutient Christophe Bloquiau, médecin collaborateur depuis trois ans au Semsi, un service de santé au travail qui suit de nombreux hôtels à Paris. Le risque chimique par exemple, lié à l'utilisation de certains produits de nettoyage et d'entretien : une réflexion doit être menée pour substituer les plus dangereux. »

Source: http://www.travail-et-securite.fr/ts/dossier/L'hôtellerie.html

Living and working in Europe 2016

Living and working in Europe, Eurofound’s 2016 yearbook, provides a snapshot of developments and trends in the work and lives of Europeans as described in the research activities of Eurofound over 2016. Despite the strains on the European Union – slow economic recovery, rising euro-scepticism and the UK vote to leave the EU – Eurofound’s work reported much good news for its citizens in 2016. Full-time, permanent employment rose across all pay categories; the gender employment gap is narrowing and policy could narrow it further; working conditions have improved across many dimensions; more options around retirement are opening up for older workers; and many Member States have solid measures to ease the plight of asylum-seekers. While social developments, work and employment undeniably present challenges, Eurofound contributes to the EU’s capacity to address them through well-thought-out, evidenced-based policies. The yearbook will be accompanied by the Consolidated annual activity report of the Authorising Officer for 2016, forthcoming in June, which is the Agency’s formal reporting on operations, staff and budgets. 

Source: https://www.eurofound.europa.eu/publications/annual-report/2017/living-and-working-in-europe-2016

Imaginer l’avenir du travail

Quatre types d’organisation du travail à l’horizon 2030
Les organisations du travail sont un élément prédictif majeur pour imaginer le travail de demain. Elles ont contribué à modeler le monde d’aujourd’hui, et leur évolution sera porteuse de profonds changements à la fois pour les travailleurs, pour l’économie et pour la société dans son ensemble. Si les organisations dites apprenantes et hautement participatives offrent de bonnes perspectives aux salariés (stabilité de l’emploi, accès à la formation continue, conditions de travail satisfaisantes, etc.), d’autres modèles pourraient leur être moins favorables. Comment ces organisations du travail évolueront-elles d’ici 2030 ? Ces mutations seront-elles sources d’amélioration en termes de qualité du travail, de pratiques managériales et de mobilité ? En se fondant sur leurs caractéristiques actuelles et sur les grandes tendances – économiques, technologiques, démographiques et sociétales – qui façonneront les quinze prochaines années, ce document propose quatre évolutions possibles des modes d’organisation du travail : un boom des organisations apprenantes, l’essor de la plateforme apprenante virtuelle, le recours à un super-intérim et l’apparition d’un taylorisme new age. À chaque fois, il esquisse les conséquences sur la vie au travail comme sur la capacité des entreprises à bien figurer dans la compétition mondiale. Ces scénarios ne constituent pas des prédictions mais visent à nourrir la réflexion sur l’avenir du travail : si certains peuvent apparaître inquiétants, d’autres sont davantage porteurs d’espoir.

Source: http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/dt_-_imaginer_lavenir_du_travail_quatre_types_dorganisation_du_travail_a_lhorizon_2030_0.pdf

Prévenir les risques professionnels: Un enjeu économique pour l'entreprise

L'évaluation économique de la prévention des risques professionnels fait l'objet d'une littérature abondante. Il existe néanmoins presque autant de méthodologies et de résultats différents que d'études, ce qui rend le sujet très complexe et difficilement généralisable. Celui-ci suscite pourtant un intérêt grandissant, aussi bien en France qu'en Europe, où de nombreux organismes cherchent à approfondir les recherches et les approches existantes.
L'ensemble des études converge sur un point essentiel: la prévention est rentable économiquement. L'objet de ces travaux est multiple: ils permettent d'établir le lien entre santé-sécurité au travail et performance économique et ses modalités déterminantes, afin de répondre aux questions suivantes:
• Quels sont les risques professionnels les plus défavorables économiquement?
• Quelles sont les actions de prévention les plus rentables?
• Quelles entreprises ont le plus intérêt à investir en prévention?
• Sous quelle forme (monétaire ou pas) une entreprise peut-elle espérer un retour sur investissement de ses actions?

Source: http://www.eurogip.fr/images/publications/2016/Eurogip_124F_Prevenir_risques_pro_%20enjeu_eco_pour_lentreprise.pdf

Véhicules connectés et autonomes

Quels enjeux technologiques, juridiques et de sécurité routière?
De nouveaux types de véhicules équipés de technologies ultrasophistiquées sont en cours de développement et pourraient révolutionner nos déplacements. En offrant une assistance à la conduite voire en déléguant la conduite à la machine, ces véhicules permettraient, à terme, lorsqu'ils circuleront en autonomie, d'améliorer la sécurité routière. Mais la coexistence de l'homme et de la machine pose de nombreuses questions, technologiques, juridiques et de sécurité.

Source: http://www.hst.fr/dms/hst/data/articles/HST/TI-VP-17/vp17.pdf

Tendances et facteurs clés de l'évolution des technologies de l'information et de la communication et du lieu de travail

Le présent rapport présente les conclusions du lot de travail 1 du projet de l'EU-OSHA intitulé «Prospective sur les risques nouveaux et émergents en matière de santé et de sécurité au travail liés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) et au lieu de travail d'ici à 2025».
Les tendances et facteurs clés de l'évolution ont été identifiés dans le cadre d'un processus en trois étapes: analyse prospective, consultation avec des experts par le biais d'entretiens téléphoniques, d'une enquête fondée sur la méthode Delphi, puis d'un mini atelier. Le rapport répertorie et décrit ces tendances et facteurs importants, qui sont organisés selon la catégorisation STEEP (plans sociétal, technologique, économique, environnemental et politique).
Les facteurs qui détermineront les défis en matière de STT liés à la numérisation du travail que devra relever l'Europe en 2025 iront des évolutions démographiques aux innovations technologiques.

Source: https://osha.europa.eu/fr/tools-and-publications/publications/key-trends-and-drivers-change-information-and-communication/view

Conservation-restauration du patrimoine

Sauver le passé en préservant son propre avenir
Stabiliser et préserver les biens culturels au bénéfice des générations futures. Noble tâche par excellence, la mission des conservateurs restaurateurs n'est cependant pas dénuée de risques et, si cette réalité n'a pas toujours été regardée en face, les évolutions de ces dernières années démontrent une prise de conscience de la profession.

Source: http://www.travail-et-securite.fr/ts/dossier/Conservation%20-%20restauration%20du%20patrimoine.html

Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P) - Rapport d’activité 2015

Le réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (rnv3p) regroupe tous les centres de consultation de pathologies professionnelles (CCPP) et plusieurs services de santé au travail (SST). Le rnv3p est à la fois un réseau d'experts en santé travail (médecins et institutions) et une base de données sanitaires. Ce rapport d'activité présente l'activité du réseau en 2015.

Source: https://www.anses.fr/fr/system/files/RNV3P-RA-2015.pdf

IOSH - Work 2022

Millions of people have their lives severely affected because of the work they do, with illness, injury and death all too common.
At the same time, there is much more to the world of work than preventing accidents and injuries. Work, when it's good, gives people status, positive health benefits, a quality of life, and a sense of wellbeing. 
The new five-year strategy, “WORK 2022 – shaping the future of safety and health”, sets out this vision and defines the steps that we need to take.

Source: http://www.ioshwork2022.com/

Quelle prise en charge des risques professionnels en 2040?

Retour sur un exercice de prospective
Associant plusieurs partenaires, l'INRS a piloté des travaux de prospective sur les modes et méthodes de production en 2040.
À partir des hypothèses formulées sur l'influence de la robotisation et des nouvelles formes d'organisation du travail sur la santé et la sécurité, cet article montre l'importance de la pluridisciplinarité dans les services de santé au travail pour construire une offre en adéquation avec l'évolution des risques professionnels.

Source: M. Héry, C. Levert. (2017). Références en santé au travail (149), 85-90.
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/PratiquesMetiers/TI-RST-TM-40/tm40.pdf

CNESST - Bilan de la première année

La CNESST a vu le jour le 1er janvier 2016. Issue du regroupement de la Commission des normes du travail, de la Commission de l’équité salariale et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail, elle offre aux employeurs et aux travailleurs une expertise intégrée en matière de travail.

Source: http://www.cnesst.gouv.qc.ca/a-propos-de-la-CNESST/bilan-un-an/Pages/bilan-un-an.aspx

Plus de Messages Page suivante »

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives