Troubles musculosquelettiques et santé psychologique

Démarche de soutien aux activités de prise et de répartition des appels d'urgence 9-1-1
La présente étude constitue un prolongement des recherches antérieures ayant pour objectif de réduire les risques psychosociaux associés aux troubles musculosquelettiques et de santé psychologique chez les préposés des centres d'urgence 9-1-1. Elle se fonde plus précisément sur la précédente recherche (Toulouse et coll., 2011) dont les résultats suggéraient la nécessité de mieux soutenir les préposés aux prises avec des situations d'appels difficiles. En effet, les résultats montraient que les situations, qui génèrent une charge de travail ou une charge cognitive plus élevée sont corrélées à l'augmentation de l'intensité des douleurs au cou et aux épaules, alors que les douleurs au bas du dos s'accroissent avec l'accentuation des émotions négatives. L'élévation de la charge de travail, de la charge cognitive ou émotionnelle est occasionnée par les difficultés de traitement de certains appels. Celles-ci proviennent des problèmes de communication qui complexifient l'application des procédures déterminant l'envoi des intervenants sur les lieux de l'évènement. Ces problèmes de communication sont inhérents aux exigences du travail des préposés aux appels d'urgence. Ils requièrent la mise en place de moyens de soutien pour aider les préposés à développer et à maintenir des compétences leur permettant de réaliser un travail efficace tout en préservant leur santé. Dans cette perspective, il devenait essentiel de connaître l'état des pratiques existantes, afin de proposer une démarche visant à les améliorer. Pour ce faire, des entrevues ont été réalisées dans dix centres d'appels d'urgence avec les gestionnaires, les formateurs et des préposés. Ces entrevues ont porté sur le soutien existant et les améliorations souhaitées concernant différentes situations difficiles telles que : appels de citoyens arrogants, en crise, aux prises avec des problèmes de santé mentale ou avec des tendances suicidaires, les appels pour lesquels le degré d'urgence est incertain, le fait de servir d'intermédiaire entre le citoyen et la police dans un évènement criminel, les situations d'urgence dramatique, la répartition d'urgence majeure.

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-troubles-musculosquelettiques-sante-psychologique-r-868.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives