Une approche diachronique des TMS

Usage de données quantitatives dans une grande entreprise
Cet article se base sur la partie quantitative d'une recherche en ergonomie dont le but est de comprendre comment des évolutions du travail ont favorisé ou limité la survenue et la persistance de troubles musculo-squelettiques (TMS) chez des opérateurs d'un groupe industriel aéronautique, avec une approche diachronique des faits étudiés. Un observatoire, fondé sur le recueil systématique de données quantitatives auprès des opérateurs (dispositif Evrest), permet de mettre en relation les facteurs de risque TMS passés et présents de ces opérateurs avec leur santé ostéo-articulaire. Sur cette base, sont explorés les mécanismes de régulation, d'usure et de sélection éventuellement à l'œuvre. Pour ces deux derniers mécanismes, l'analyse repose sur l'étude de « séquences d'astreinte » et de « cumuls d'astreinte », l'astreinte étant définie à partir d'une combinaison de questions sur les contraintes physiques, la pression temporelle et les possibilités de choisir la façon de procéder dans son travail.

Source : Céline Mardon, Willy Buchmann et Serge Volkoff. Pistes, vol. 15, no. 3. 2013.
http://pistes.revues.org/3530

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives