2011-06-01 12:00 - Messages

Laboratoire médical - Pipetter en sécurité pour prévenir les TMS chez les technologistes

Cette brochure fournit des informations pratiques pour prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) chez les technologistes.

  • Facteurs de risque ;
  • postures ergonomiques ;
  • types de pipettes et embouts ;
  • décapuchonnage des tubes ;
  • zone de travail ;
  • points de repères pour organiser le travail ;
  • références.

Source : http://www.asstsas.qc.ca/documents/Publications/Repertoire%20de%20nos%20publications/Autres/B35_pipetter.pdf

Publication d’un ouvrage sur l’intervention en ergonomie

L'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) et les Éditions MultiMondes viennent de publier un livre essentiel pour guider la formation des ergonomes et leurs interventions professionnelles. Intitulé L'intervention en ergonomie, cet ouvrage didactique présente une vision moderne qui reflète la pratique des chercheurs et s'inspire de la pratique au Québec de cette spécialité qui se consacre à l'étude de la personne en activité, en vue d'améliorer les conditions d'exécution du travail tout en préservant la santé des individus. D'abord destiné aux enseignants et aux étudiants en ergonomie, L'intervention en ergonomie est aussi d'intérêt pour les praticiens et intervenants impliqués en santé et en sécurité du travail. Tout en proposant des outils concrets et des modèles de la personne en activité et de l'intervention, l'ouvrage présente les grandes étapes d'un projet à réaliser, de l'analyse d'une demande jusqu'au suivi des transformations à effectuer en milieu de travail. Pour la responsable du champ de recherche Troubles musculo-squelettiques de l'IRSST, Marie St-Vincent, qui dirigeait le collectif d'auteurs, ce livre constitue « un excellent guide pour accompagner les acteurs d'une entreprise dans un processus d'amélioration du travail, en vue de préserver la santé des personnes, tout en optimisant la production. Il inclut également une réflexion sur la pratique de l'ergonomie ».


Source : http://www.irsst.qc.ca/-communique-Publication-d-un-ouvrage-sur-l-intervention-en-ergonomie.html

7e conférence scientifique internationale sur la prévention des TMS, PREMUS 2010

Après Boston en 2007, le congrès PREMUS 2010 (Seventh International Scientific Conference on Prevention of Work-Related Musculoskeletal Disorders) s'est déroulé en France pour la première fois depuis sa création en 1992. Il s'agit du principal congrès international sur les troubles musculosquelettiques (TMS) qui regroupe, tous les trois ans, sous l'égide de l'International Commission of Occupational Health (ICOH - CIST), les spécialistes internationaux du sujet (biomécaniciens, physiologistes, épidémiologistes, médecins du travail, ergonomes, préventeurs, cliniciens, psychologues, sociologues, spécialistes de gestion, etc.). Plus de 650 chercheurs et préventeurs de 40 pays ont participé à ce congrès scientifique de haut niveau qui tient aussi lieu de forum international pour les acteurs de la prévention des TMS des membres et du rachis. 
Après une présentation des principaux thèmes abordés au cours de la semaine, une sélection des sujets qui ont particulièrement marqué cette 7e conférence est développée.
L'intégralité des actes du congrès PREMUS peut être consultée et/ou téléchargée à partir du site du congrès www.premus2010.org.

Documents pour le médecin du travail, 2011, n°125 , 61-72
Source : http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/DMT_TD%20173/$File/TD173.pdf

La formation visant la prise en charge globale des troubles musculo-squelettiques par l’entreprise : une étude exploratoire

Les approches traditionnelles de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) au travail sont souvent classées en trois niveaux d’action : 1) la prévention primaire; 2) la prévention secondaire et 3) la prévention tertiaire. La prévention primaire vise généralement l’élimination ou le contrôle des risques à la source, agissant ainsi sur les causes plutôt que sur les conséquences des TMS (ex. : modification de l’aménagement pour éliminer une posture contraignante). La prévention secondaire favorise plutôt des stratégies de dépistage pour trouver précocement les travailleurs présentant des symptômes, afin que des mesures soient prises pour favoriser le maintien en emploi et réduire l’intensité de l’exposition au risque. En ce qui concerne la prévention tertiaire, elle cible le traitement, la réadaptation, le processus de retour au travail et la prévention des rechutes des personnes présentant des TMS. Dans cet article, nous nous détachons de cette classification afin de rassembler sous le terme « prévention des TMS » toutes les actions menées par une entreprise visant à réduire l’apparition des TMS et à maintenir en emploi des travailleurs présentant des symptômes. Nous désignerons sous le terme « processus de retour au travail » les actions de l’entreprise pour accueillir un travailleur qui a subi une lésion. Au cours d’un stage de maîtrise professionnelle en ergonomie de l’Université du Québec à Montréal, l’auteure principale a élaboré et implanté un plan de formation sur mesure, afin de favoriser la prise en charge globale des TMS par les acteurs de l’entreprise, tant du point de vue de la prévention que de celui du processus de retour au travail des personnes ayant subi une lésion musculo-squelettique. L’objectif de cet article est d’explorer et de décrire les impacts sur les différents acteurs de l’implantation d’un plan de formation qui prévoit des ponts entre ces deux approches.

Source : http://www.pistes.uqam.ca/v13n1/articles/v13n1a5.htm

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives