2010-06-01 12:00 - Messages

Un sondage ANACT-CSA sur les troubles musculosquelettiques (TMS)

À l'occasion de la 7e « Semaine pour la Qualité de Vie au Travail », le Réseau ANACT a réalisé avec l'institut CSA un sondage sur la perception qu'ont les salariés des troubles musculosquelettiques (TMS).
Depuis 2004, le Réseau ANACT organise la « Semaine pour la Qualité de Vie au Travail ». Ce rendez-vous annuel commence par un sondage national sur la perception des Français de leurs conditions de travail, avec un thème différent chaque année.
Pour la 7ème édition de la SQVT, cette partie thématique portait sur les troubles musculosquelettiques (TMS). 1000 salariés - échantillon représentatif des salariés français actifs occupés de 18 ans et plus (quotas de sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle) - ont ainsi été interrogés par téléphone à leur domicile entre le 29 mars et le 3 avril 2010.

Source : http://www.anact.fr/web/actualite/essentiel?p_thingIdToShow=10511554

Nouvelle norme canadienne en ergonomie

Après la publication de la 2e version d'un guide sur l'ergonomie au bureau (Z412), l'Association canadienne de normalisation (ACNOR – CSA) récidive en publiant la version préliminaire d'une nouvelle norme portant sur la gestion globale de l'ergonomie en entreprise.
Ce projet de norme, publié en mai 2010, s'intitule Z1004 Workplace Ergonomics. En attendant la publication de la version finale de cette éventuelle norme, voici quelques éléments que l'on retrouve dans le texte préliminaire.

Source : http://www.centrepatronalsst.qc.ca/infos-sst/echos-sst/nouvelle-norme-canadienne-en-ergonomie.html?utm_campaing=infolettre-2010&utm_medium=courriel&utm_source=juin-2010&utm_content=texte-normecsa

Analyse des facteurs socioculturels et survenue des troubles musculosquelettiques

Le cas des couturières en Tunisie
Le contexte actuel de mondialisation implique parfois des délocalisations et une internationalisation du travail qui conduisent quelquefois à des situations de travail défavorables pour la préservation de la santé des travailleurs. En effet, les transferts de technologies nécessitent une compréhension des déterminants contextuels pouvant influencer les situations de travail. Nous y retrouvons notamment les spécificités socioculturelles que nous avons traitées dans cette recherche. La prise en considération de celles-ci nous a permis d'avoir une meilleure compréhension des situations de travail d'opératrices en confection en Tunisie. De fait, nous percevons l'intérêt de prendre en compte ces dimensions dans le but de concevoir des situations de travail adéquates respectueuses de la santé.

Source : http://www.pistes.uqam.ca/v12n2/articles/v12n2a1s.htm

Recycling centres and waste handling

A workplace for employees and users

Applied Ergonomics, dossier thématique :  Volume 41, Issue 3, Pages 335-490 (May 2010)

Source : http://www.sciencedirect.com/science?_ob=PublicationURL&_tockey=%23TOC%235685%232010%23999589996%231689120%23FLA%23&_cdi=5685&_pubType=J&_auth=y&_acct=C000063264&_version=1&_urlVersion=0&_userid=4494765&md5=dd9cd71a6a6f877fa65bb63d1eca427b

L'évaluation, un outil de l'ergonome pour transformer le contexte d'intervention

Cet article expose la mise en oeuvre d'une recherche-action visant à explorer si une démarche évaluative de type recherche-évaluative permet d'identifier les facteurs favorables à une intervention et d'instruire les hypothèses des intervenants sur les liens entre processus d'intervention et résultats obtenus. Les cas utilisés illustrent comment la recherche évaluative peut permettre à l'ergonome d'améliorer les conditions dans lesquelles il intervient en partageant des indicateurs d'évaluation sur le déroulement du projet. En communicant avec les autres acteurs du projet sur les indicateurs de pilotage d'intervention, l'ergonome modifie le contexte dans lequel il intervient au cours du déroulement de l'action. En utilisant également des indicateurs de résultats, l'ergonome peut montrer les apports de l'action et chercher à mieux adapter ses méthodes compte tenu des leviers ou obstacles présents dans le contexte d'action.

Source : http://www.pistes.uqam.ca/v12n2/articles/v12n2a3s.htm

Physiological and Psychophysical Comparison Between a Lifting Task With Identical Weight but Different Coupling Factors

Adams, KJ, DeBeliso, M, Sevene-Adams, PG, Berning, JM, Miller, T, and Tollerud, DJ. Physiological and psychophysical comparison between a lifting task with identical weight but different coupling factors. J Strength Cond Res 24(2): 307-312, 2010-The objective of the revised NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health) lifting equation is to prevent or reduce lifting-related injuries. The coupling component of the equation relates to quality of the grip (i.e., hand-to-object interface) and can be rated good, fair, or poor. Good coupling is theorized to reduce lifting stress, whereas poor coupling is theorized to increase lifting stress. This study compared the physiological and psychophysical stress between a lifting task with identical weight but different coupling factors. Subjects (n = 21; 26 ± 6 years; 177.8 ± 7.8 cm; 73.9 ± 10.7 kg) transferred a milk crate or bag of dog food each weighing 12.5 kg back and forth from the floor to a table for 2, paced, 5-minute work bouts. Steady-state metabolic data were used to compare the lifting tasks. Results showed significantly higher oxygen consumption, caloric cost, heart rate, and rating of perceived exertion during the lifting task using the milk crate vs. the bag of dog food (p < 0.05). No difference in respiratory exchange ratio was observed (p > 0.05). In conclusion, a significantly higher metabolic cost and perceived exertion was observed when subjects performed a paced two-handed lifting task with good coupling factors than when using an object with poor coupling factors. When lifting stress is measured by metabolic cost and perceived exertion, these results are in contrast to expectations that a poor quality grip (i.e., poor coupling) would increase stress of a lifting task. Results of this study may help the work-place practitioner make decisions related to the use of the revised NIOSH lifting equation in the design and pacing of lifting-related tasks. Improved decision making may benefit productivity and enhance injury prevention in the workplace.

Source : http://ovidsp.tx.ovid.com/sp-2.3.1b/ovidweb.cgi?T=JS&PAGE=fulltext&D=ovft&AN=00124278-201002000-00003&NEWS=N&CSC=Y&CHANNEL=PubMed

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives