Impact de l’allongement de la période de maturité des données sur les indicateurs de SST

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) produit et publie depuis plusieurs années des indicateurs statistiques de santé et de sécurité du travail (fréquence, gravité, fréquence-gravité, coûts). Ceux-ci sont habituellement produits tous les 5 ans à l’aide de données administratives de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) qui ont, en moyenne, 3 ans de maturité. Les indicateurs sont donc élaborés à partir de données qui ne cumulent pas tous les effets des conséquences des lésions professionnelles. La production de ces indicateurs repose sur la présomption qu’une période de 3 ans de maturité est suffisamment longue pour dresser un portait représentatif de celui qu’on obtiendrait avec des données à pleine maturité tirées des dossiers d’indemnisation fermés. Notons également qu’il y a des considérations pratiques associées à l’utilisation de données ayant 3 ans de maturité, soit qu’il n’y ait pas un délai trop long entre les années de références de ces indicateurs et la réalité d’aujourd’hui.
La présente étude analyse, dans un premier temps, l’impact de l’utilisation de données d’une maturité plus longue, sur les indicateurs produits à l’IRSST. Ensuite, la stabilité des classements identifiant les groupes et problématiques cibles a été évaluée, à partir de ces mêmes indicateurs, afin de statuer sur le bien-fondé de l’utilisation de données dont la maturité atteint 3 ans.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100957/n/impact-allongement-periode-maturite-donnees-indicateurs-sst

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives