2016-05-01 12:00 - Messages

Évolution des indicateurs annuels de lésions professionnelles indemnisées au Québec de 2007 à 2012

Pour les années 2007 à 2012, les indicateurs annuels ont été produits à partir de données sur les lésions professionnelles acceptées et sur les lésions avec perte de temps indemnisée (PTI) de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), combinées à celles sur la main-d’œuvre de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada. Nous avons adapté les données de l’EPA afin d’obtenir l’estimation du nombre de travailleurs en équivalent temps complet (ETC), à partir du nombre d’heures travaillées, pour les années 2007 à 2012.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100862/n/evolution-indicateurs-annuels-lesions-professionnelles

Description de la mortalité des agents et ex-agents de l'administration pénitentiaire entre 1990 et 2008 en France

Le fait de travailler en prison représente, pour la majorité des agents de l'administration pénitentiaire (AP), un environnement de travail particulier, avec des nuisances professionnelles spécifiques (stress, sentiment d'insécurité, etc.). Dans cette étude de cohorte, l'Institut de veille sanitaire a analysé les causes de décès des personnes ayant été agent pénitentiaire entre 1990 et 2008, soit plus de 40 000 personnes. Leur mortalité – toutes causes et par cause – a été comparée à celle de la population générale française sur la même période à l'aide de ratios standardisés de mortalité (SMR) prenant en compte l'âge et les années.
Les 1 754 décès observés entre 1990 et 2008 représentent une sous-mortalité toutes causes classiquement observée dans les cohortes de travailleurs. Un excès de suicide (+21%) statistiquement significatif est cependant observé chez les hommes. Cette observation est faite entre 1990 et 2008, sans aggravation ou atténuation au cours du temps. L'excès concerne spécifiquement les métiers de surveillant pénitentiaire et d'adjoint technique. Aucune association positive n'a été observée entre les indicateurs professionnels étudiés (type d'établissement, taux d'occupation carcérale) et le risque de suicide. Cet excès de suicide est cohérent avec les données de la littérature.
Même si les données disponibles ne permettent pas de déterminer dans quelle mesure les facteurs professionnels ont pu contribuer au suicide des agents de l'AP, les résultats renforcent l'intérêt de poursuivre les mesures de prévention, le suivi épidémiologique et des études dans cette population afin de mieux comprendre les causes
de cette surmortalité par suicide.

Source: http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=10334

L’effet des contraintes physiques du travail sur les maladies cardiovasculaires chez les femmes

Enquête Santé et itinéraire professionnel, vagues 2006 et 2010, France
En France, les maladies cardiovasculaires (MCV) représentent la première cause de mortalité chez les femmes. Le rôle du milieu professionnel dans l'apparition de ces pathologies est peu documenté. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'effet de l'exposition aux contraintes physiques du travail sur la déclaration de MCV chez les femmes.

Source: http://www.invs.sante.fr/beh/2016/7-8/2016_7-8_7.html
 

Tarification à l’expérience, incidence des troubles musculo-squelettiques et arrêts de travail

L'assurance des risques professionnels des travailleurs salariés du Régime général est financée par les entreprises sur la base de cotisations modulées selon leur sinistralité passée. En théorie, ce mode de tarification devrait contribuer à inciter les employeurs à développer des démarches de prévention des risques professionnels et à minimiser ainsi le coût des mauvaises conditions de travail. À partir d'une expérience naturelle observée en région Nord – Pas-de-Calais – Picardie en 2007, cette étude mesure l'influence d'une augmentation de la contribution des entreprises au coût des troubles musculo-squelettiques (TMS) sur l'incidence de ces maladies et les arrêts de travail associés. Cette étude s'appuie sur les données administratives de tarification des risques professionnels. La méthode repose sur une estimation en différence de différences. Les résultats indiquent que l'augmentation de la contribution des entreprises au coût des TMS a eu pour effet de limiter l'incidence de ces maladies. Cela s'est traduit par une baisse significative du nombre de jours d'arrêts de travail liés à ces pathologies.

Source: http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/215-tarification-a-l-experience-incidence-des-troubles-musculo-squelettiques-et-arrets-de-travail.pdf

Work-Related Injuries and Health-Related Quality of Life Among US Workers

A Longitudinal Study of a Population-Based Sample
Objective: The aim of this study is to examine health-related quality of life (HRQOL) among U.S. injured workers using a longitudinal study of a nationally representative sample.
Methods: Employed adults with and without occupational injuries from the 2000 to 2011 Medical Expenditure Panel Survey (MEPS) were included. Outcomes were the physical and mental components of the SF-12. A within-person change using paired tests and a between-person change using multivariable regression were performed.
Results: We estimate over 1.6 million injured workers per year. Sprains were the most common injury. Relative to noninjured workers, injured workers reported 3.0 and 1.0 points lower physical and mental component scores, respectively.
Conclusions: These results confirm that occupational injuries cause significant deficits in the physical component of HRQOL. This highlights the importance of preventing occupational injuries to reduce associated disabilities in the U.S.

Source: Baragaba, Basim; Alghnam, Suliman; Bernacki, Edward J. Journal of Occupational & Environmental Medicine: April 2016, Volume 58, Issue 4, p. 385-390.
http://dx.doi.org/10.1097/JOM.0000000000000667

Australian Workers' Compensation Statistics - 2013–14

The statistics in this report are of workers' compensation claims that were lodged between 2000-01 and 2013-14. The statistics are an indicator of Australia's work health and safety performance over the 14-year period between 2000–01 and 2013–14.

Source: http://www.safeworkaustralia.gov.au/sites/swa/about/publications/pages/australian-workers-compensation-statistics-2011-2012

Hearing Impairment Among Noise-Exposed Workers - United States, 2003–2012

Hearing loss is the third most common chronic physical condition in the United States, and is more prevalent than diabetes or cancer. Occupational hearing loss, primarily caused by high noise exposure, is the most common U.S. work-related illness. Approximately 22 million U.S. workers are exposed to hazardous occupational noise. CDC compared the prevalence of hearing impairment within nine U.S. industry sectors using 1,413,789 noise-exposed worker audiograms from CDC's National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) Occupational Hearing Loss Surveillance Project. CDC estimated the prevalence at six hearing impairment levels, measured in the better ear, and the impact on quality of life expressed as annual disability-adjusted life years (DALYs), as defined by the 2013 Global Burden of Disease (GBD) Study. The mining sector had the highest prevalence of workers with any hearing impairment, and with moderate or worse impairment, followed by the construction and manufacturing sectors. Hearing loss prevention, and early detection and intervention to avoid additional hearing loss, are critical to preserve worker quality of life.

Source: http://www.cdc.gov/mmwr/volumes/65/wr/mm6515a2.htm?s_cid=mm6515a2_e

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives