Genre : des inégalités de santé et de conditions de travail ?

Depuis 10 ans, l'analyse des statistiques d'accidents du travail, de trajet et de maladies professionnelles montre des évolutions différenciées selon le sexe. Si en 2010, les accidents du travail des femmes représentent un tiers des 650 000 accidents du travail, leur nombre a augmenté de 23% sur la période 2000-2010, alors que le nombre d'accidents du travail des hommes a diminué de 21%. En 2009, pour la 1ère fois, les accidents de trajet des femmes dépassent ceux des hommes. En 2010, pour la 1ère fois, le nombre de maladies professionnelles déclarées des femmes dépasse celui des hommes.
Les effets du travail sur la santé des femmes et des hommes s'expliquent par des conditions de travail différentes pour les deux populations, qui proviennent de 4 facteurs : la répartition sexuée des emplois et des activités ; le cumul des activités et charges professionnelles et familiales en lien avec des horaires atypiques ; l'invisibilité des pénibilités, risques et violences dans certains emplois ; les critères de mobilité pénalisants pour les parcours. Les femmes au travail sont autant exposées à la pénibilité physique ou mentale que les hommes, mais elle est moins visible : travail en relation constante avec le public, avec des personnes en situation de détresse, travail morcelé et interrompu, isolé, travail répétitif, à la chaîne, avec des postures contraignantes, ou travail permanent sur écran.
Certains problèmes de santé au travail qui se traduisent par de l'absentéisme, du turn-over, du stress, de l'usure sont plus finement diagnostiqués et font l'objet de mesures de prévention plus pertinentes quand l'analyse a intégré les questions de genre.

Source : http://www.insee.fr/fr/insee-statistique-publique/colloques/inegalites/pdf/chappert_presentation.pdf

 

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives