2011-09-01 12:00 - Messages

Des indicateurs en santé travail - Les accidents mortels d'origine professionnelle en France

Depuis sa création en 1998, le Département santé travail (DST) de l’Institut de veille sanitaire (InVS) s’est attaché à développer des programmes de surveillance, afin de produire régulièrement de telles données et contribuer ainsi à améliorer la connaissance des risques professionnels. Les sources de données se sont étoffées au fil du temps, et le DST a mis en place en 2009 un programme de production régulière d’indicateurs destinés à rendre compte à l’échelle nationale de la situation concernant des problèmes de santé en relation avec l’environnement professionnel, ainsi que de leur évolution au cours du temps. Ces indicateurs sont établis à partir de différentes sources, et seront publiés régulièrement sur le site Internet de l’InVS. Ce numéro s’intéresse aux accidents mortels d’origine professionnelle. Dans ce document, le lecteur trouvera des données sur la mortalité par accident du travail et par accident de trajet en France selon les grands secteurs d’activité et en fonction des principales causes d’accident. Il trouvera également des informations sur la part des décès par accident attribuable au travail et sur les années potentielles de vies perdues suite à ces décès. Un chapitre particulier est consacré aux accidents de circulation d’origine professionnelle, première cause d’accidents mortels au travail. Enfin, un certain nombre de questions permettent de mettre en perspective les résultats présentés.

Source : Brière J, Chevalier A, Charbotel B, Imbernon E. Des indicateurs en santé travail – Les accidents mortels d’origine professionnelle en France. Saint-Maurice: Institut de veille sanitaire; 2011. 24 p. 

http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Travail-et-sante/2011/Des-indicateurs-en-sante-travail-Les-accidents-mortels-d-origine-professionnelle-en-France

L’investissement dans la sécurité et la santé joue un «rôle déterminant» dans les performances économiques, confirme une étude de l’AISS

Une étude pilote coordonnée par l'AISS sur les coûts et bénéfices économiques des investissements dans la prévention, qui a porté sur 300 entreprises implantées dans 15 pays différents, a comparé des données relatives aux mesures de prévention adoptées et analysé les pratiques mises en œuvre. Ses résultats montrent que le ratio coût-bénéfices des investissements dans la prévention peut atteindre 2,2, voire plus pour les mesures directes comme les investissements dans les examens médicaux préventifs et les programmes de formation à la sécurité. «En plus de sauver des vies, la promotion de la sécurité et de la santé au travail présente un véritable intérêt économique», a déclaré Hans-Horst Konkolewsky, Secrétaire général de l'AISS, avant le Congrès mondial.


L'étude pilote s'intitule : Rendement de la prévention: calcul du ratio coût-bénéfices de l'investissement dans la sécurité et la santé en entreprise : rapport de recherche :

http://www.issa.int/fre/Ressources/Publications-de-l-AISS/Rendement-de-la-prevention-Calcul-du-ratio-cout-benefices-de-l-investissement-dans-la-securite-et-la-sante-en-entreprise

Tendances mondiales en matière de sécurité et de santé

Dans son rapport intitulé «Tendances et enjeux mondiaux de la sécurité et de la santé au travail», lancé à l’occasion du XIXe Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail, le BIT a publié ses estimations les plus récentes sur la sécurité et la santé au travail. Selon ce rapport, le nombre global de décès causés par des accidents ou des maladies liés au travail a progressé entre 2003 et 2008. S’il est vrai que le nombre d’accidents mortels a reculé de 358 000 à 321 000 au cours de cette période, grâce aux progrès significatifs accomplis en matière de prévention, le nombre de décès liés à des maladies professionnelles a quant à lui augmenté de 1,95 à 2,02 millions.


Source : http://www.issa.int/fre/Breves-et-evenements/News2/Le-Congres-mondial-appelle-a-un-engagement-renouvele-en-faveur-du-developpement-d-une-culture-preventive-de-la-securite-et-de-la-sante

Rapport du BIT :

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---ed_protect/---protrav/---safework/documents/publication/wcms_162662.pdf

Mining Facts - 2008

NIOSH a publié plusieurs fiches statistiques sur le secteur minier comprenant: le nombre d'employés, le nombre d'accident mortels, le nombre d'accidents avec blessures, etc. Elles sont disponibles à partir de la page What's New on the NIOSH Website, September 2011, en date du 23 septembre:

In 2008, a total of 14,907 mining operations reported employment data to the Mine Safety and Health Administration (MSHA). Almost half (47.8%) were sand and gravel mines, followed by stone mines (31.1%), coal mines (14.3%), nonmetal mines (4.8%), and  metal mines (2.0%)...

  • Stone Operator Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-166
  • Coal and metal/nonmetal mining facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-170
  • Sand and Gravel Operator Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-167
  • Underground Surface Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-162
  • Noncoal Contractor Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-169
  • Coal Contractor Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-168
  • Nonmetal Operator Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-165
  • Metal Operator Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-164
  • Coal Operator Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-163
  • Mining Facts – 2008 DHHS (NIOSH) Publication No. 2011-161

Source: http://www.cdc.gov/niosh/whatsnew.html

Eurogip statistical review of occupational injuries SWEDEN - 2008-2009 data

This document sets out a descriptive synthesis of the main available statistical data about accidents at work, commuting accidents and occupational diseases of the considered EU Member State. It comes from the use by EUROGIP of various official publications from Member States. The data have been translated and presented according to the EUROGIP's knowledge of the analysed insurance system.

Most of the statistical data presented within this review come from the Swedish Work Environment Authority, SWEA (Arbetsmiljöverket) web site: http://www.av.se/

Source: http://www.eurogip.fr/en/docs/Eurogip_Point_stat_Sweden_08_09EN.pdf

 

BLS: Preliminary 2010 Worker Fatality Count Holds Steady Compared to Previous Year

Nearly the same number of workers lost their lives as a result of fatal workplace injuries in 2010 as in 2009, according to preliminary data from the U.S. Bureau of Labor Statistics. A total of 4,547 fatal occupational injuries occurred in 2010, compared to the 4,551 fatalities recorded in 2009.

Source : http://ehstoday.com/safety/news/bls-worker-fatality-count-holds-steady-0829/

Injury rates for women not getting any better, says WorkSafeBC report

Recent statistics from WorkSafeBC indicate that while the number of workplace injuries among male workers is on a decline, the statistics for women workers are not quite as positive.

Source: http://www.cos-mag.com/Health-Page/Health-Page-Stories/injury-rates-for-women-not-getting-any-better-says-worksafebc-report.html

The socio-economic changes of the past several decades have resulted in a shift in the B.C. economy from the traditional resource base to the service sector, as well as the entry of more women into the labour force. Female Workers, the feature story in WorkSafeBC Statistics 2010, explores these trends by looking at the differences between genders in the types of work-related incidents that result in injuries, the types of injuries, and duration of injuries.

Statistics on female workers

  • In 2010, women accounted for 36 percent of B.C.'s injured workers
  • Health care and social assistance workers comprise the largest number of female-worker fatalities.
  • As age increases, the injury rate declines for male workers while increasing slightly for female workers. Young male workers (15-24 year olds) have the highest injury rate.


For more information and statistics on female workers, see WorkSafeBC's 2010 Statistics book.

 

 

Statistiques 2010 en France

Ce dossier présente les statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles publiées par la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) pour l'année 2010. On retiendra une légère baisse de la fréquence des accidents et du nombre d'accidents mortels. Parallèlement, l'augmentation du nombre de maladies professionnelles s'est poursuivie. Le BTP et l'agroalimentaire sont les secteurs d'activité où les accidents sont les plus fréquents. Les accidents mortels les plus fréquents sont toujours liés au risque routier.


Source:  http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParIntranetID/OM:Document:D7C0ADD941922C2AC12579050059A47D/$FILE/Visu.html

Quality Assessment of the 2nd European Quality of Life Survey

The present document reports on the quality of the 2nd EQLS. It assesses the quality of the survey processes in all its stages, starting from the sampling design to the final dissemination of data. It also assesses the quality of the survey output on the following five key quality components set out by the European Statistical System: relevance, accuracy, timeliness, accessibility and clarity, and coherency and comparability. On the basis of the assessment it makes recommendations for the forthcoming rounds of the survey.

Source : http://www.eurofound.europa.eu/publications/htmlfiles/ef1160.htm

Rapport annuel 2010 du Fonds des maladies professionnelles

Le rapport se divise en trois sections :
- Structure administrative du fonds des maladies professionnelles
- Déclarations de maladies professionnelles
- La réparation des dommages provoqués par els maladies professionnelles


Source : http://www.fmp.fgov.be/Pdfdocs/Rapports/Rap2010F.pdf

La cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante reste la principale préretraite publique en 2010

Au cours de l'année 2010, 6 680 salariés du secteur privé sont entrés dans un dispositif de préretraite publique en France métropolitaine, soit un recul de 8 %
par rapport à 2009. Fin 2010, un peu plus de 40 000 salariés du secteur privé étaient en préretraite publique, soit une baisse de 18 % par rapport à 2009. Ces évolutions s'inscrivent dans un contexte de fortes restrictions de l'accès aux préretraites, notamment depuis 2003, afin de favoriser le maintien en emploi des seniors. En dix ans, les entrées annuelles en préretraites publiques ont été divisées par dix et le nombre de bénéficiaires présents en fin d'année a été divisé par cinq. Avec 5 400 nouveaux bénéficiaires en 2010 et 30 600 allocataires en fin d'année, le dispositif de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante (CAATA) est le seul dispositif de préretraite publique qui compte encore un nombre d'allocataires important. Ce dispositif représente à lui seul 81 % de l'ensemble des entrées en préretraites publiques, et 74 % de l'ensemble des préretraités fin 2010.

Source : Dares Analyses, Juillet 2011 • N° 060

http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2011-060.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives