2010-06-01 12:00 - Messages

De nouvelles données de l’OCDE comparent les indicateurs de santé dans 31 pays

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier Éco-Santé OCDE 2010. Cette base de données de l’OCDE fournit les statistiques et les indicateurs les plus exhaustifs permettant de comparer les systèmes de santé de 31 pays membres, incluant le Canada, les États-Unis, l’Union européenne, l’Australie et le Japon.

Source : http://secure.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp?cw_page=media_20100629_f

Point statistique AT-MP REPUBLIQUE TCHEQUE (2008)

Dans la collection de statistiques relatives aux accidents du travail (AT) et maladies professionnelles (MP) dans les pays de l'Union européenne, EUROGIP publie les données 2008 concernant la République tchèque.

Source : http://www.eurogip.fr/fr/publication-point-statistique-at-mp-republique-tcheque-donnees-2008.php?id=143

L'intérim en 2009

Repli sans précédent du travail temporaire
En 2009, le volume de travail temporaire diminue substantiellement par rapport à 2008 : on dénombre, sur l'ensemble de l'année, 447 300 équivalents-emplois à temps plein, soit un recul de -26,0 % en un an. En 2008, l'intérim avait déjà reculé, mais à un rythme cependant moins élevé (-5,3 % par rapport à 2007). La baisse de 2008 avait ramené le volume de travail temporaire à son niveau
de 2006 ; celle de 2009 fait chuter l'intérim à son niveau de 1998. La baisse de l'intérim est particulièrement marquée dans le secteur de l'industrie (-36,0 % en 2009, après -8,3 % l'année précédente). Le repli s'est également accentué dans la construction (-17,5 %, après -5,0 %) tout comme dans le tertiaire (-18,1 %, après -1,3 %). Comme en 2008, les ouvriers et les plus jeunes
sont les catégories d'intérimaires les plus affectées par la baisse. La durée moyenne des missions d'intérim diminue d'un jour environ, pour s'établir à 1,7 semaine. En 2009, environ 1,7 million
de personnes ont signé environ 13,5 millions de contrats de mission. Un intérimaire sur deux est en mission moins de 1,3 mois dans l'année.

Source : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/2010-034-2.pdf

Japanese working life profile 2009-2010

The JILPT publishes a booklet containing selected labor statistics to present a profile of Japanese workers from various perspectives. It covers basic statistical data to give a whole picture of Japanese labor situation, such as indices for economic environment, employment situation, working conditions, family life and social security policy. Also, it provides statistics on some topics dealing with current labor issues in Japan, including employment of elderly workers, increasing non-regular workers, foreign workers / labor migration, various working types, changing labor management relations, and so on.

Source : http://www.jil.go.jp/english/jwl.htm

Suicide et activité professionnelle en France

Premières exploitations de données disponibles
La conduite suicidaire est un processus complexe et multifactoriel. S'il est aujourd'hui difficile de comptabiliser le nombre exact de suicides en lien avec le travail, il existe néanmoins certaines données permettant d'approcher cette problématique. Cette étude a pour objectif de décrire la mortalité par suicide et son évolution au cours du temps dans la population des salariés (hommes) selon les secteurs d'activité auxquels ils appartiennent.
La description de la mortalité par suicide provient du projet Cosmop du Département santé travail de l'InVS. Il s'appuie sur les données issues du panel DADS (Déclaration annuelle des données sociales) de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) couplées aux causes médicales de décès du CépiDc (Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès) de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Les taux de mortalité par suicide (standardisés sur l'âge) ont été calculés chaque année de 1976 à 2002 selon le secteur d'activité de l'employeur et le groupe socioprofessionnel du salarié.

Source : http://www.invs.sante.fr/display/?doc=publications/2010/suicide_activite_professionnelle_france/index.html

Occupational Disease Indicators

One of the functions of Safe Work Australia is to collect, analyse and publish data and other information in order to inform the development and evaluation of work health and safety policies. As part of this function, Safe Work Australia seeks to establish and monitor credible baseline indicators of occupational disease. Occupational disease usually results from repeated or long-term exposure to an agent or event, for example, loss of hearing as a result of long-term exposure to noise, or from a single exposure to an infectious agent.
On 24 May 2002, the Workplace Relations Ministers' Council endorsed the release of the National OHS Strategy 2002–2012. Five national priority action areas were identified within the strategy. The Occupational Disease Indicators project supports the third priority area, to ‘prevent occupational disease more effectively'. This report is the third in a series of biennial reports, the first of which was published in April 2006.

Source: http://www.safeworkaustralia.gov.au/NR/rdonlyres/14D876A8-B0EA-4005-BC61-D3F5F5A2683C/0/OccupationalDiseaseIndicatorsApril2010.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives