Évolution comparée de la douleur et du statut de travail à la suite d’un programme de réadaptation pour des travailleurs ayant des troubles musculo-squelettiques

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent chaque année plus de 45 000 travailleurs québécois dans tous les secteurs d’activité. Dans un modèle de représentation biopsychosocial des TMS, la question des croyances des principaux acteurs sociaux à propos de l’incapacité et la douleur est fondamentale pour le processus de réadaptation. Plusieurs intervenants de la santé, employeur ou assureur, croient que l’employé ne doit pas se présenter au travail avant d’être
complètement rétabli de sa blessure. Paradoxalement, d’autres croient qu’il n’existerait qu’un rapport ténu entre l’absence au travail et la douleur. Le but de cette étude était de mieux comprendre l’association de l’évolution de l’intensité de la douleur perçue par la personne ayant un TMS avec son statut du travail et la réintégration de ses activités habituelles. Les questions spécifiques étaient : (1) Quels sont les profils d’évolution de l’intensité de la douleur chez les travailleurs souffrant de TMS? (2) Quelles sont les différences entre les profils d’évolution de l’intensité de la douleur lorsque l’on considère les variables sociodémographiques (âge, sexe, pathologie, nombre de semaines d’absence du travail), le statut du travail et la réintégration des activités habituelles?

Source : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-744.pdf

 

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Méthodes et types d’études

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives