2011-12-01 12:00 - Messages

Pour un meilleur usage de la messagerie électronique dans les entreprises

Si les outils de communication électronique offrent de nombreuses potentialités techniques et organisationnelles, ils conduisent aussi à une profonde mutation des systèmes d'organisation des entreprises. Prenant appui sur des travaux menés par des chercheurs et les retours d'expérience des entreprises et des syndicats, l'ORSE (Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises) a fait un constat d'une montée des risques psychosociaux liés à de mauvais usages des courriels :

  • sentiment d'urgence permanent et d'isolement face à la prise de décision
  • intrusion dans la vie privée
  • accélération des rythmes de travail
  • remise en cause des collectifs de travail par une amplification des conflits et une communication de mauvaise qualité.

Dans son guide relatif au "bon usage de la messagerie électronique dans un cadre professionnel", l'ORSE propose que les entreprises se saisissent de cette question avec pour objectifs de limiter la dépendance aux média, la surcharge informationnelle, les conflits entre salariés et les risques psychosociaux. Les recommandations contenues dans ce guide ont été finalisées dans le cadre d'une charte d'utilisation des courriels, point de départ d'une discussion entre salariés, managers, direction des ressources humaines, direction informatique et représentants des syndicats.
Auteur(s) : ORSE (Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises) - Institut des Nouvelles Pratiques Managériales de l’ESCEM Tours-Poitiers 
http://www.orse.org/site2/maj/phototheque/photos/actualite/charte_utilisation_TIC.pdf

Stress post-traumatique : les policiers québécois moins à risque qu'on pense

Bien qu'ils représentent une population à haut risque de vivre des événements traumatiques (ET) dans le cadre de leur travail, les policiers ne sont pas plus susceptibles que la population générale de souffrir d'un état de stress post-traumatique (ÉSPT). C'est ce que nous apprend le deuxième volet d'une étude originale et inédite publiée par l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) sur les facteurs de risque et de protection des policiers québécois qui vivent des réactions de stress post-traumatique.

Intervention immédiate et postimmédiate
Cette étude confirme également que les symptômes associés au développement de l'ÉSPT chez les policiers peuvent être atténués ou prévenus grâce à des interventions spécifiques et adaptées. Ces symptômes sont notamment la dissociation, les réactions émotionnelles et physiques, l'état de stress aigu, les symptômes dépressifs et les stratégies émotionnelles de gestion du stress... Les résultats des analyses descriptives démontrent que les policiers ont recours à divers moyens et stratégies d'adaptation pour faire face à un événement critique au travail. En effet, les policiers mentionnent que d'en parler à leurs collègues, obtenir leur soutien et avoir des loisirs sont des aspects qui les aident particulièrement après un événement traumatique.

Quatre-vingt-trois policiers (63 hommes et 20 femmes) provenant du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) et d'autres corps policiers ayant tous été impliqués dans un événement traumatique ont participé à cette étude prospective sur une base volontaire en étant évalués à quatre reprises. Parmi les participants, 64 % ont eu recours à leur arme à feu, 11 % ont fait feu alors que 28 % d'entre eux ont utilisé une autre arme. Un sentiment d'impuissance face à l'ÉT a été rapporté par 80 % des policiers et 59 % d'entre eux ont ressenti une réaction de peur intense. Plus de la moitié des policiers disent avoir vécu de la colère, 17 % de la culpabilité, 2 % de la honte lors de la survenue de l'ÉT.

Source : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-710.pdf

 

Programme de coopération intergénérationnelle : pour la transmission du savoir entre générations.

Chaque année, ce programme permet à une dizaine d'employés au troisième tiers de leur carrière de faire le bilan de leur cheminement professionnel, d’identifier ce qu’ils ont de plus précieux à léguer aux autres générations et de profiter d’une formation sur mesure et d’un soutien continu pour le faire en toute confiance. Récipiendaire d’un prix à l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) et reconnu comme pratique exemplaire par Agrément Canada, ce programme - mis sur pied par le Centre de santé et de services sociaux La Pommeraie - s'ajuste facilement à tout établissement. À noter : ce document constitue le rapport synthèse de fin de projet dans le cadre du concours 2009 des projets innovants du Laboratoire d'expérimentation en gestion et en gouvernance (LEGG).

Source :
http://extranet.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/performance-innovation/legg/Rapport-synth%C3%A8se%20PCI%20-%2011%20octobre.pdf

PSYRES: Conference on Psychological health and well-being in restructuring

A final conference of PSYRES – “Psychological health and well-being in restructuring: key effects and mechanisms”, generated within the frame of NEW OSH ERA, took place in Brussels on 15th November 2011. All information on the project, key results, guideline and factsheets on how to maintain employee well-being during restructuring are available.

Source : http://www.ciop.pl/21963.html

Occupational Safety and Health culture assessment - A review of main approaches and selected tools

Occupational safety and health culture, or more briefly 'OSH culture', can be seen as a concept for exploring how informal organisational aspects influence OSH in a positive or negative way. The aim is to convey up-to-date information on this complex topic in a straightforward, condensed way, trying to build a bridge between research and practice. The main approaches and methods that exist to assess the safety culture in an organisation are presented and discussed. This review gives an overview and selection of useful tools and techniques from the EU domain and abroad.

Source : http://osha.europa.eu/en/publications/reports/culture_assessment_soar_TEWE11005ENN

High reliability organisations - A review of the literature

A number of major hazard organisations have been attempting to influence the organisational and safety culture at their sites to transform them into a high reliability organisation (ie organisations that are able to manage and sustain almost error-free performance despite operating in hazardous conditions where the consequences of errors could be catastrophic) with a positive safety culture. In recent years there has been a huge increase in the literature talking about the control of major hazard risks, in particular the philosophies of high reliability organisations, resilience management and safety culture. These works identify key features and characteristics that need to be adopted by organisations to achieve ongoing high reliability and safety objectives.

Source : http://www.hse.gov.uk/research/rrpdf/rr899.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives