2019-02-01 12:00 - Messages

SysDEA: Systematic analysis of dermal exposure to hazardous chemical agents at the workplace

The overall objective of the SysDEA study is to generate scientific knowledge for improvement and standardization of measurement methods for dermal exposure to chemicals at the workplace. To this end, five different tasks (transfer, spreading, spraying, handling immersed objects, and handling contaminated objects) were performed with three different product types: a dusty powder (solids) and high viscosity (HV) and low viscosity (LV) liquids. The investigated exposure situations (product-task combinations) were: dumping powder, pouring LV and HV (transfer), rolling LV and HV (spreading), surface spraying LV and HV (spraying), manually handling objects immersed in LV and HV (immersion/dipping) and handling objects contaminated with powder. The measurement methods investigated were: whole body dosimeter (coverall) versus patches for body exposure, gloves versus hand wash for hand exposure, and head bands versus head wipes for head exposure. In addition, a fluorescence method was used for all body parts. Each of these exposure situations was performed four times by four different test subjects each for all of the three different measurement methods (including body, hand and head exposure). In total 320 individual experiments were performed.

Source : https://www.baua.de/EN/Service/Publications/Report/F2349.html

Sinistralité et repérage des cancers professionnels dans neuf pays européens

EUROGIP publie un nouveau rapport dont les données portent sur l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, l'Italie, la Suède, la Suisse.

Les cas (déclarations et reconnaissances) de cancers depuis 2005 sont relativement stables au Danemark, en Belgique, France, Italie et Suède, mais en augmentation en Autriche, Allemagne et Suisse. Pour cette dernière catégorie, les raisons sont diverses, comme l'inscription du cancer de la peau en Allemagne en 2015 sur la liste nationale des MP.

Dans tous les pays à l'exception de l'Allemagne, les cancers dus aux poussières d'amiante constituent l'écrasante majorité des cancers reconnus en 2016 comme maladie professionnelle (MP). Les mésothéliomes représentent ainsi plus de 30% des cancers professionnels au Danemark, 50% en Autriche et en Italie, 65% en Belgique et près de 90% en Suède.

Si l'on ramène le nombre de cas reconnus à la population assurée, l'Allemagne et la France arrivent de loin en tête : respectivement 15,1 et 11,39 pour 100 000 assurés. Le ratio le plus faible est enregistré en Suède : 0,5. Les cancers représentent Outre-Rhin 32% des MP reconnues. L'étude révèle aussi que le système de reconnaissance hors liste n'est pas le plus adapté pour les cancers.

La 2e partie du rapport est consacrée aux programmes qui visent à détecter des cas de cancer à un stade précoce pour améliorer les chances de guérison et aux dispositifs qui aident les victimes à faire valoir leurs droits à une indemnisation au titre d'une maladie professionnelle. En la matière cela peut être le recoupement des déclarations de MP avec le Registre des cancers pour les mésothéliomes et les cancers des fosses nasales (Danemark), la recherche d'une éventuelle origine professionnelle des cancers du poumon en milieu hospitalier (Nord de l'Italie), ou encore le ciblage et l'accompagnement des victimes potentielles d'un cancer de la vessie par l'assurance AT/MP (France)

Source : https://eurogip.fr/images/publications/2018/Eurogip-141F-Sinistralite-Reperage_cancers_professionnels_Europe.pdf

Survey of guidelines and current practices for safe handling of antineoplastic and other hazardous drugs used in 24 countries

Rayonnements ionisants : prévention des risques de cataracte

Suite à la transposition de la directive EURATOM dans le Code du travail, la valeur limite d'exposition professionnelle aux rayonnements ionisants a été abaissée pour le cristallin de l'œil. Afin de mieux prévenir les risques de cataracte ou d'opacités cristalliennes, l'INRS publie, dans sa revue Références en santé au travail, une mise au point portant sur les différentes méthodes d'évaluation de la dose au cristallin et sur les mesures de radioprotection associées.

Source : http://www.inrs.fr/actualites/rayonnements-ionisants-cataracte.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives