Portrait des zoonoses priorisées par l’Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l’adaptation aux changements climatiques en 2015

Au Québec comme dans le monde, les maladies transmises entre les animaux et les humains (zoonoses), qui représentent environ 60 % des maladies transmissibles à l'humain, sont en émergence. La dynamique complexe des zoonoses peut être influencée par les changements climatiques. Pour répondre à cette complexité, l'Observatoire multipartite québécois sur les zoonoses et l'adaptation aux changements climatiques a initié en 2015 une démarche de priorisation des zoonoses dans le contexte des changements climatiques. Cette démarche a permis de dresser un portrait des zoonoses qui servira de base pour documenter l'évolution de leur situation au Québec, dans un effort de voir venir les problématiques. La documentation des zoonoses a permis également de mieux identifier les enjeux et les manques de connaissances spécifiques aux zoonoses priorisées, servant ainsi d'outil pour orienter et optimiser les activités de recherche, de surveillance, de prévention et de contrôle de ces zoonoses. Douze zoonoses ont été priorisées : le botulisme d'origine alimentaire au Nunavik, la campylobactériose, la cryptosporidiose, l'encéphalite équine de l'Est, les Escherichia coli vérocytotoxinogènes, la fièvre Q, la giardiase, l'influenza aviaire et porcin, la maladie de Lyme, la rage, la salmonellose et le virus du Nil Occidental.

Source: https://www.inspq.qc.ca/publications/2290

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives