Avis sur l’utilisation d’une 2e dose de vaccination contre les oreillons chez les travailleurs de la santé

Depuis novembre 2016, des cas d'oreillons ont été rapportés parmi les médecins résidents de la région de Québec (1 cas), de l'Estrie (5 cas) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (1 cas). À la suite de l'apparition de cas secondaires parmi des médecins résidents du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), les autorités du CHUS ont pris la décision d'administrer une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un nombre restreint de résidents, soit une quarantaine de résidents. Cette décision avait pour but d'augmenter l'immunité dans cette cohorte née entre 1980 et 1996 qui n'a souvent reçu qu'une seule dose de vaccin contre les oreillons.
La Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a donc demandé au Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) son avis sur l'administration d'une 2e dose du vaccin contre les oreillons à un cercle plus élargi de médecins résidents dans un contexte d'éclosion en milieu de soins, dans le but d'augmenter l'immunité de cette cohorte en prévision des vagues subséquentes de l'éclosion.

Source: https://www.inspq.qc.ca/publications/2231

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives