2016-01-01 12:00 - Messages

Respiratory morbidity in a coffee processing workplace with sentinel obliterative bronchiolitis cases

Rationale: Obliterative bronchiolitis in former coffee workers prompted a cross-sectional study of current workers. Diacetyl and 2,3-pentanedione levels were highest in areas for flavoring and grinding/packaging unflavored coffee.
Methods: We interviewed 75 (88%) workers, measured lung function, and created exposure groups based on work history. We calculated standardized morbidity ratios (SMRs) for symptoms and spirometric abnormalities. We examined health outcomes by exposure groups.
Results: SMRs were elevated 1.6-fold for dyspnea and 2.7-fold for obstruction. The exposure group working in both coffee flavoring and grinding/packaging of unflavored coffee areas had significantly lower mean ratio of forced expiratory volume in 1 s to forced vital capacity and percent predicted mid-expiratory flow than workers without such exposure.
Conclusion: Current workers have occupational lung morbidity associated with high diacetyl and 2,3-pentanedione exposures, which were not limited to flavoring areas.

Source: Rachel L. Bailey, Jean M. Cox-Ganser, Matthew G. Duling, Ryan F. LeBouf, Stephen B. Martin Jr., Toni A. Bledsoe, Brett J. Green and Kathleen Kreiss. Am. J. Ind. Med. Volume 58, Issue 12,  pages 1235-1245, December 2015.
http://dx.doi.org/10.1002/ajim.22533

Nanomatériaux dans le secteur des soins de santé

Les risques professionnels et leur prévention
Le domaine de la nanotechnologie connaît une évolution rapide et l'utilisation de nanomatériaux est de plus en plus fréquente. Comme dans un grand nombre de secteurs, la nanotechnologie exerce une influence croissante sur le secteur des soins de santé, ce qui accentue le risque d'exposition des travailleurs aux nanomatériaux dans leur milieu professionnel. La nanotechnologie et les nanomatériaux dans les applications médicales peuvent offrir quantité d'avantages. Par exemple, les techniques et approches de miniaturisation ont convergé avec la synthèse chimique et le contrôle de l'assemblage moléculaire pour offrir de séduisantes opportunités en termes de prévention, diagnostic et traitement des maladies. Toutefois, malgré un effort soutenu de recherches, le domaine de la nanotechnologie se développe plus rapidement que les connaissances sur les aspects liés à la santé et à la sécurité des nanomatériaux. Il existe toujours de nombreuses inconnues, ce qui soulève des questions concernant l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé au travail (SST).
Cet e-fact explique comment le personnel des soins de santé peut être exposé aux nanomatériaux sur son lieu de travail durant ses activités quotidiennes. Il fournit également des informations sur les mesures pouvant être prises afin d'empêcher des expositions potentielles.

Source: https://osha.europa.eu/fr/oshnews/nanomaterials-healthcare-sector-and-maintenance-work-occupational-risks-and-prevention

European Code against Cancer 4th Edition

Environment, occupation and cancer
People are exposed throughout life to a wide range of environmental and occupational pollutants from different sources at home, in the workplace or in the general environment – exposures that normally cannot be directly controlled by the individual. Several chemicals, metals, dusts, fibres, and occupations have been established to be causally associated with an increased risk of specific cancers, such as cancers of the lung, skin and urinary bladder, and mesothelioma. Significant amounts of air pollutants – mainly from road transport and industry – continue to be emitted in the European Union (EU); an increased occurrence of lung cancer has been attributed to air pollution even in areas below the EU limits for daily air pollution. Additionally, a wide range of pesticides as well as industrial and household chemicals may lead to widespread human exposure, mainly through food and water. For most environmental pollutants, the most effective measures are regulations and community actions aimed at reducing and eliminating the exposures. Thus, it is imperative to raise awareness about environmental and occupational carcinogens in order to motivate individuals to be proactive in advocating protection and supporting initiatives aimed at reducing pollution. Regulations are not homogeneous across EU countries, and protective measures in the workplace are not used consistently by all workers all the time; compliance with regulations needs to be continuously monitored and enforced. Therefore, the recommendation on Environment and Occupation of the 4th edition of the European Code against Cancer, focusing on what individuals can do to reduce their cancer risk, reads: “In the workplace, protect yourself against cancer-causing substances by following health and safety instructions.”

Source: Cancer Epidemiology, Volume 39, Supplement 1, December 2015, p. S84-S92.
http://dx.doi.org/10.1016/j.canep.2015.03.017

Fiches toxicologiques : une nouvelle base de données dédiée

Désormais rassemblées dans une nouvelle base de données, les fiches toxicologiques offrent aux préventeurs la synthèse des informations disponibles sur les dangers liés à plus de 300 substances chimiques.
Dotée d’une interface plus intuitive, la nouvelle base Fiches Toxicologiques facilite la navigation des utilisateurs. Elle est également désormais consultable sur tous supports : ordinateur, tablette, smartphone. Ce nouvel outil permet de réaliser une recherche par nom chimique, par numéro de fiche, CAS ou CE mais surtout une recherche plus affinée par terme recherché.
Autre nouveauté, la collection s’enrichit de fiches synthétiques regroupant pour chaque substance les principales informations utiles au poste de travail (étiquette, toxicologie, recommandations techniques et médicales.)

Source: http://www.inrs.fr/actualites/nouvelle-base-de-donnees-fiches-toxicologiques.html

Incendie et explosion lors du travail mécanique de l'aluminium

Le travail mécanique de l'aluminium est un process au cours duquel les risques d'incendie et d'explosion liés aux poussières générées ou à l'hydrogène éventuellement émis par réaction de ce métal avec l'eau sont élevés. La mise en place des moyens de prévention et des mesures de protection est complexe et requiert une étude approfondie qui, outre l'évacuation des poussières et gaz, devra prévoir la réduction des sources d'inflammation. Ces mesures techniques devront être complétées par des mesures organisationnelles et par une formation continue du personnel.
Cette brochure s'adresse aux entreprises mettant en oeuvre des procédés d'usinage de l'aluminium ou de ses alliages, ainsi qu'aux préventeurs souhaitant préconiser des mesures de prévention et de protection pour réduire les risques incendie / explosion liés à ces activités.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206123

Ecotoxicologie des nanomatériaux

Nouvelles approches analytiques
Quatre ans après la publication de la note ayant pour titre « Écotoxicologie des nanoparticules : avancées méthodologiques dans l'évaluation des risques» (1), cette note a pour objectif de refaire le bilan sur les progrès réalisés dans le domaine. En effet, la période de veille écoulée a été marquée par la publication de nombreuses revues de la littérature contenant notamment le mot-clef « analytical » : concept analytique, approche analytique, technique analytique, méthode analytique (2-5). Ainsi, après une dizaine d'années d'investigations en écotoxicologie des nanomatériaux, les chercheurs font un point en termes de techniques utilisées pour la caractérisation, la détection et la détermination des effets des nanoparticules (NPs). Lorsque les premières études ont débuté, les outils et approches classiques d'écotoxicologie ont été appliqués à ce contaminant émergent qu'étaient les NPs. L'expérience a permis de démontrer que certaines méthodes pouvaient être appliquées telles quelles, que d'autres étaient biaisées par la nature des NPs et donc non utilisables ou encore que certaines autres devaient être adaptées. Malgré ces progrès, la constatation reste la même : le manque d'outils performants limite toujours la prédiction et la gestion des risques, notamment dans le cas de problématiques environnementales (échantillons complexes, dilués,…). Cette note s'intéresse donc au développement de nouvelles techniques (marquage isotope stable, KED ICP-MS1) ainsi qu'à l'émergence de la modélisation des risques à partir de modèles préexistants originaux ou adaptés.

Source: Bulletin de Veille Scientifique, Numéro 27.
http://bvs.mag.anses.fr/sites/default/files/BVS-mg-027-Larue_0.pdf 

Assainissement de l'air des cabines d'engins mobiles

Le recours à une cabine pressurisée à air épuré est recommandé pour limiter l'exposition des conducteurs d'engins évoluant dans des atmosphères susceptibles d'être dangereuses pour la santé. L'objectif de cet aide-mémoire technique est d'édicter des recommandations pour les cabines pressurisées à air épuré en termes de performances, de réception, d'utilisation, de contrôle et de maintenance. Il est destiné à toute personne chargée de concevoir, d'acheter ou d'utiliser une cabine pressurisée à air épuré à installer sur un engin neuf ou existant.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206228

Pollutant exposures and health symptoms in aircrew and office workers: Is there a link?

Sensory effects in eyes and airways are common symptoms reported by aircraft crew and office workers. Neurological symptoms, such as headache, have also been reported. To assess the commonality and differences in exposures and health symptoms, a literature search of aircraft cabin and office air concentrations of non-reactive volatile organic compounds (VOCs) and ozone-initiated terpene reaction products were compiled and assessed. Data for tricresyl phosphates, in particular tri-ortho-cresyl phosphate (ToCP), were also compiled, as well as information on other risk factors such as low relative humidity.
A conservative health risk assessment for eye, airway and neurological effects was undertaken based on a “worst-case scenario” which assumed a simultaneous constant exposure for 8 h to identified maximum concentrations in aircraft and offices. This used guidelines and reference values for sensory irritation for eyes and upper airways and airflow limitation; a tolerable daily intake value was used for ToCP. The assessment involved the use of hazard quotients or indexes, defined as the summed ratio(s) (%) of compound concentration(s) divided by their guideline value(s).
The concentration data suggest that, under the assumption of a conservative “worst-case scenario”, aircraft air and office concentrations of the compounds in question are not likely to be associated with sensory symptoms in eyes and airways. This is supported by the fact that maximum concentrations are, in general, associated with infrequent incidents and brief exposures. Sensory symptoms, in particular in eyes, appear to be exacerbated by environmental and occupational conditions that differ in aircraft and offices, e.g., ozone incidents, low relative humidity, low cabin pressure, and visual display unit work. The data do not support airflow limitation effects. For ToCP, in view of the conservative approach adopted here and the rareness of reported incidents, the health risk of exposure to this compound in aircraft is considered negligible.

Source: Wolkoff P, Crump DR, Harrison PTC. Environment International, Volume 87, February 2016, p. 74-84.
http://dx.doi.org/10.1016/j.envint.2015.11.008

Preventing exposure to carbon monoxide from use of solid fuel appliances in commercial kitchens

This new catering information sheet is published in collaboration with the Heating Equipment Testing and Approval Scheme, the Solid Fuel Association and the Hospitality Industry Liaison Forum.
The guidance is aimed specifically at employers who use solid fuel appliances such as tandoori ovens, charcoal grills and wood-fired pizza ovens in commercial kitchens. It is concerned with the risks of exposure to carbon monoxide gas for workers as well as members of the public and outlines how they can be protected and what the law says.

Source: http://www.hse.gov.uk/pubns/cais26.htm

Installation de traitement thermique des déchets non dangereux et DASRI

Cette brochure s'adresse aux acteurs de la filière de traitement thermique des déchets non dangereux et DASRI (exploitants, représentants du personnel, préventeurs, médecins du travail) ainsi qu'aux organismes de contrôle accrédités.
Elle a pour objectifs :
- de faire réaliser une évaluation des expositions aux agents chimiques et biologiques présents dans les installations de traitement thermique des déchets non dangereux ;
- de guider les professionnels dans la mise en place des bonnes pratiques et des moyens de prévention des risques chimiques et biologiques dans l'air des lieux de travail de ces unités de traitement.

Source: http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206222

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives