L’absence d’éosinophilie bronchique est-elle un facteur de mauvais pronostic de l’asthme professionnel?

L'asthme est une maladie inflammatoire des bronches qui se traduit par une respiration sifflante, de la toux et de la difficulté à respirer. Ces symptômes s'accompagnent de changements de la fonction respiratoire qui comprennent une obstruction des bronches ainsi qu'une irritabilité anormale de celles-ci. L'inflammation présente dans l'asthme correspond la plupart du temps à la présence de cellules appelées éosinophiles. L'asthme professionnel (AP) est un asthme qui est causé par une allergie à un produit présent sur le lieu de travail. L'exposition à un agent professionnel, auquel un travailleur est allergique induit non seulement une diminution de la fonction respiratoire, mais aussi une augmentation de l'inflammation bronchique éosinophilique dans la majorité des cas. Cependant, une partie des personnes qui souffrent de l'asthme professionnel ne présentent pas d'inflammation éosinophilique lorsqu'elles sont exposées à la substance à laquelle elles sont allergiques. Une étude antérieure suggérait que ces personnes pourraient développer un asthme plus sévère que celles qui présentent une inflammation éosinophilique. L'inflammation bronchique peut être mesurée dans les crachats en pratiquant une méthode qui consiste à faire cracher les sujets après inhalation d'une solution saline. Cette technique se nomme l'expectoration induite.

Source: http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-asthme-professionnel-r-809.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives