L'exposition à des substances chimiques chez les inhalothérapeutes enceintes : impact potentiel sur le déroulement et le résultat de la grossesse

Le document dresse un portrait du travail de l'inhalothérapeute puis s'intéresse plus particulièrement à l'aérosolthérapie humide. Les inhalothérapeutes ont rapporté l'utilisation de vingt substances administrées sous cette forme. En l'absence d'études épidémiologiques effectuées chez des inhalothérapeutes enceintes, les substances ont été classées en fonction du risque fœto-maternel qui leur est associé lorsqu'elles sont prises à des fins thérapeutiques. L'extrapolation de ces résultats aux inhalothérapeutes enceintes s'avère difficile et dépend du niveau d'exposition des travailleuses qui n'a pu être mesuré, mais qui, on le présume, se situe bien en deçà des niveaux thérapeutiques. Par conséquent, les auteurs concluent en recommandant qu'une recherche soit effectuée dans le but de documenter chez les inhalothérapeutes les concentrations sanguines et urinaires de certains indicateurs.

Source : http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1519_ExpoSubsChimInhaloEnceinImpacPotenGrossesse.pdf

 

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives