Allergies respiratoires professionnelles dues aux gommes naturelles

La sensibilisation respiratoire professionnelle aux gommes naturelles concerne les salariés en contact avec ces gommes pulvérulentes ou aérosolisées, essentiellement dans le cadre de l'industrie agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique, l'industrie textile et celle du papier. En plus de celles rencontrées dans les secteurs d'activités cités, les professions les plus concernées actuellement sont celles de la santé et, dans le passé, les imprimeurs et les coiffeurs.
La plupart des gommes naturelles sont des additifs alimentaires. Il s'agit des gommes arabique, karaya, adragante, guar, de caroube, de tamarin, de psyllium, xanthane, des alginates, de la pectine. L'affection est d'origine immunoallergique, IgE dépendante. Les allergènes majeurs responsables de l'allergie aux gommes ne sont pas identifiés. L'allergie respiratoire aux gommes est souvent facilement reconnue. En pratique, le diagnostic repose habituellement sur la présence d'une symptomatologie chronologiquement liée à la manipulation de la gomme pulvérulente et la positivité des tests allergologiques sérologiques ou cutanés. Le test de provocation nasale, quand il existe une rhinite - ce qui est habituel -, permet le diagnostic si les tests allergologiques ne sont pas disponibles. L'atopie est un facteur de risque de survenue de l'affection mais le facteur de risque essentiel est le niveau d'exposition à l'allergène. La prévention technique met en oeuvre toutes les mesures susceptibles de réduire l'exposition.

Source : http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/TR%2049/$File/TR49.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives