La surveillance biologique des expositions professionnelles aux produits chimiques en France

État des lieux en 2006 et analyse comparative des prescriptions et de l'activité des laboratoires spécialisés entre 2002 et 2006.

Afin de combler le manque de connaissances sur la pratique de la biométrologie en médecine du travail, une enquête a été menée auprès des principaux laboratoires de toxicologie français. Il en ressort que le nombre de prescriptions est en augmentation, notamment les dosages urinaires relatifs à la surveillance des expositions aux substances CMR, au premier rang desquelles demeure le plomb.
Mais, malgré l'impact incitatif que semblent avoir eu les évolutions réglementaires, le nombre de salariés suivis reste globalement faible. La discussion sur les causes possibles de ce manque de recours à la biométrologie confirme le besoin d'un renforcement de la formation médicale et laisse entrevoir l'intérêt d'une base nationale du suivi biologique des expositions en France.

http://www.dmt-prevention.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/DMT_TF%20179/$File/Visu.html

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives