2017-09-01 12:00 - Messages

Mesure de la fatigue auditive chez les téléopérateurs travaillant avec un casque téléphonique

L'étude a été menée dans 5 centres d'appels (service client, assistance technique et urgence médicale) chez des salariés travaillant avec un casque téléphonique. L'objectif de l'étude était de déterminer si cette population souffrait de fatigue auditive à la fin d'une journée de travail et si le mode d'exposition au bruit : sous casque ou exposition environnementale, pouvait influencer la fatigue.
L'audition des volontaires a été évaluée avant et après leur période de travail par deux tests complémentaires : une audiométrie tonale liminaire et le test EchoScan qui s'appuie sur la mesure du seuil de déclenchement des réflexes auditifs. Les variations de performance à ces deux tests réalisés avant et après la journée de travail a été étudiée en fonction de l'exposition sonore reçue par l'opérateur sous son casque téléphonique.

Source: Venet, T., Thomas, A. (2017). Références en santé au travail, (151), p. 63-69.
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/VuDuTerrain/TI-RST-TF-248/tf248.pdf

Réduction de la nuisance sonore dans les bureaux ouverts

Un exemple d'utilisation de la norme NF S31-199 en entreprise
Dans le secteur tertiaire, les salariés des bureaux ouverts se plaignent très souvent du bruit. Le médecin du travail ou le préventeur d'entreprise sont généralement démunis pour accompagner une démarche globale de réduction de cette nuisance. Des études de terrain ont permis de construire une approche complète permettant à la fois d'objectiver l'acoustique du local et d'éclairer les difficultés ressenties par les salariés. L'analyse de l'activité est un point clé de cette approche, car les besoins de collaboration
ou au contraire d'isolement acoustique sont très différents d'une typologie de bureau ouvert à une autre.
Cette approche, déclinée aujourd'hui dans une norme française, est détaillée dans cet article et illustrée en s'appuyant sur un exemple de la démarche engagée chez l'opérateur Orange.

Source: Chevret, P., Chatillon, J., Amato, J.N., Ottaviani, P. (2017). Références en santé au travail, (151), p. 43-61.
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/InfosARetenir/TI-RST-TF-247/tf247.pdf

Physiopathologie du syndrome de Raynaud d'origine vibratoire

Près d'un salarié sur cinq déclare être exposé aux vibrations au moins un quart de son temps de travail dans l'Union européenne. Le syndrome des vibrations main-bras susceptible d'en résulter est une pathologie complexe, dont la physiopathologie n'est pas encore totalement connue, associant des signes neurologiques, vasculaires et/ou ostéo-articulaires. Des travaux de recherche visent à mieux connaître la relation entre l'exposition aux vibrations mainbras et leurs effets sur les troubles angioneurotiques du membre supérieur, notamment le syndrome de Raynaud d'originie vibratoire, de façon à faire progresser la prévention des risques professionnels dans ce domaine. Cet article propose d'en faire une synthèse non exhaustive.

Source: Lecomte, N., Aublet-Cuvelier, A. (2017). Références en santé au travail, (151), p. 23-33.
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/dms/dmt/ArticleDMT/GrandAngle/TI-RST-TC-159/tc159.pdf

Performance acoustique des alarmes de recul tonales et large bande en milieu ouvert en vue d’une utilisation optimale

Ce rapport fait état de travaux portant sur l'audibilité et la localisation auditive des deux grands types d'alarmes de recul (tonale [« bip-bip »] et à large bande de fréquences [« pshit-pshit »]), le fonctionnement des alarmes à niveau autoajustable et l'effet du positionnement des alarmes sur la distribution sonore à l'arrière des véhicules, en vue de favoriser une utilisation optimale de ces dispositifs et de minimiser les risques d'accidents liés au recul des véhicules. Les deux premiers volets de l'étude nécessitaient la participation de sujets humains en laboratoire tandis que les deux derniers requéraient plutôt des mesures de bruit sur des véhicules autant en laboratoire que sur le terrain.

Source: http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100944/n/performance-acoustique-des-alarmes-de-recul-tonales-et-large-bande-en-milieu-ouvert-en-vue-d-une-utilisation-optimale

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives