2010-01-01 12:00 - Messages

Whole-body vibration and ergonomics of driving occupations

Back disorders are the most common form of ill health at work. The exact cause of back pain is often unclear but back pain is more common in jobs that involve driving, especially over long distances or over rough ground.
Driving exposes the vehicle's occupants to whole-body vibration, that may include the shocks and jolts that are believed to increase the likelihood of injury or pain in the lower back.

Source : http://www.hse.gov.uk/research/rrhtm/rr766.htm

Combined exposure to Noise and Ototoxic Substances

Noise-induced hearing loss remains one of the most prominent occupational diseases in Europe. However, noise is no longer perceived as the only source of work-related hearing damage and increasing attention is being paid to the risks of combined exposure to high-level noise and ototoxic substances, that is, those which can affect the structures and/or the function of the inner ear and the associated signal transmission pathways in the nervous system. This publication aims to provide an up-to-date picture of our knowledge in this field. It includes: a description of the basic features of the physiological mechanisms leading to hearing impairment, current diagnostic tools, and an overview of the chemicals that may be deleterious to the inner ear, ranking the certainty of their ototoxic properties in a defined weight-of-evidence approach. The review also identifies the health effects resulting from exposure to multiple ototoxic substances and also from the interaction of ototoxic substances and noise, pointing out the work areas where exposure to ototoxic substances is likely. Finally, the report highlights gaps in our current knowledge for proposed future action and research.

Source : http://osha.europa.eu/en/publications/literature_reviews/combined-exposure-to-noise-and-ototoxic-substances

Hiérarchiser les actions de réduction technique du bruit

Simulations numériques de l'exposition au bruit professionnel
Un modèle analytique original a été utilisé pour simuler l'impact, dans un bilan d'exposition quotidienne au bruit au poste de travail, d'actions de réduction du bruit par des moyens techniques portant sur les machines, sur les postes de travail ou sur les locaux. Validé à l'aide de données réelles, ce modèle a été appliqué à la simulation de plusieurs types de situations d'exposition au bruit professionnel et à la quantification des gains acoustiques prévisibles quand différentes actions de réduction du bruit par des moyens techniques ou organisationnels sont mises en oeuvre.
Les résultats sont discutés en fonction de la typologie des postes de travail et des situations d'exposition. Ils mettent en évidence les voies d'action à privilégier en phase de conception d'un atelier pour obtenir des réductions d'exposition au bruit significatives et soulignent l'intérêt d'agir à la source, par des actions de réduction du bruit émis par les machines.

Source : http://www.hst.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParIntranetID/OM:Document:E75B484E75507CF6C12576B0002C26F3/$FILE/Visu.html

Occupational exposure to vibration from hand-held tool

A teaching guide on health effects, risk assessment and prevention
The overarching aim of this document is the promotion of the translation of policy and knowledge into practice. As such, guidance is provided in relation to key issues including risk assessment, social dialogue and employee participation, key indicators, best practice interventions and corporate social responsibility in the factsheets listed on this website. It is also advised that this guide be used in conjunction with three other published guides of the WHO Protecting Workers' Health Series: No. 3: Work Organization and Stress No. 4: Raising Awareness of Psychological Harassment at Work No. 6: Raising Awareness of Stress at Work in Developing Countries: A Modern Hazard in a Traditional Working Environment.

Source : http://www.who.int/occupational_health/publications/Protecting_Workers_Health_Series_No_10/en/index.html

Développement d’un prototype de siège pour opérateur de métro dans un contexte où l’espace est très restreint

Cette étude porte sur le développement d'un prototype de siège d'opérateur de métro permettant d'atténuer les vibrations et d'améliorer le confort, tout en convenant à l'espace très restreint de la
loge de conduite. Le siège actuellement utilisé (strapontin) et conçu il y a une trentaine d'années, s'avère insatisfaisant : il est de confection rudimentaire et amplifie les vibrations. Cette étude fait
suite à l'analyse ergonomique et vibratoire du poste d'opérateur de métro (Bellemare et coll., 2005, Beaugrand et coll., 2006; Beaugrand et coll. 2004; Boileau et coll., 2005).
La démarche de développement du prototype de siège repose sur la collaboration entre les chercheurs en ergonomie et en vibration et sur la participation soutenue d'un groupe de travail
paritaire composé du personnel de l'entreprise, des chercheurs et d'un concepteur de siège.

Source : http://www.irsst.qc.ca/files/documents/PubIRSST/R-631.pdf

Influence de la perte auditive et du port de protecteurs auditifs sur l'installation d'avertisseurs sonores en milieux de travail bruyants

Des avertisseurs sonores sont souvent nécessaires en milieu industriel pour informer promptement les ouvriers d'événements pouvant compromettre leur sécurité. Or, la perception d'avertisseurs sonores en milieu bruyant dépend de plusieurs facteurs dont le niveau sonore des signaux avertisseurs par rapport au bruit de fond, le port de protecteurs auditifs et le statut auditif des travailleurs. De plus, le choix du nombre de dispositifs avertisseurs à utiliser et de leurs emplacements sur les murs ou le plafond d'un local industriel dépend des caractéristiques de la propagation sonore dans l'aire de travail. Il est difficile de tenir compte de tous ces facteurs sans une analyse acoustique et psychoacoustique détaillée du milieu de travail. De récents travaux de modélisation permettent maintenant d'étudier de manière plus approfondie ces différents facteurs. Dans cette étude, l'utilisation de tels modèles rend possible l'identification des contraintes d'installation d'avertisseurs sonores lorsque des travailleurs avec différents statuts auditifs partagent un même environnement de travail. Dans ces situations, la protection auditive limite davantage la conception d'avertisseurs sonores, particulièrement pour les travailleurs atteints de surdité et les cas de surprotection.

Source : http://www.etsmtl.ca/zone2/recherche/JIIRI/Article_Giguere_V2N1-04.pdf

Abonnement courriel

Messages récents

Catégories

Mots-Clés (Tags)

Blogoliste

Archives